Damas exclut toute discussion sur la présence iranienne en Syrie

Par
Le retrait des forces iraniennes présentes en Syrie n'est pas un motif de discussion, a déclaré mercredi le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, évoquant l'une des exigences formulées deux jours plus tôt par les Etats-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BEYROUTH (Reuters) - Le retrait des forces iraniennes présentes en Syrie n'est pas un motif de discussion, a déclaré mercredi le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, évoquant l'une des exigences formulées deux jours plus tôt par les Etats-Unis.