Les contours encore flous d’une banque européenne pour le climat

Par

Emmanuel Macron en a fait la proposition en mars, son parti l’a reprise dans son programme. De même qu’EELV et le PS. Mais tout reste à faire quant à la création d’une banque européenne pour le climat, à commencer par convaincre les partenaires européens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les besoins sont énormes. Les sommes en jeu aussi. Comment faire pour financer une véritable transition écologique en Europe et parvenir à l’objectif d’une économie neutre en carbone en 2050 ? La Banque européenne d’investissement (BEI) estime les besoins à 270 milliards d’euros par an pour respecter une trajectoire de réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre sur le sol européen d’ici à 2030, en intégrant les objectifs du secteur de l'énergie, des transports, de l'eau et des déchets. Sachant qu’en 2018, le budget de l'Union européenne était de 160 milliards d'euros, l’effort est considérable.