Trump voulait empêcher la libération anticipée du "taliban américain"

Par
John Walker Lindh, un Américain capturé en 2001 alors qu'il combattait au côté des taliban en Afghanistan, a bénéficié jeudi d'une libération anticipée, une décision judiciaire qui suscite la controverse aux Etats-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - John Walker Lindh, un Américain capturé en 2001 alors qu'il combattait au côté des taliban en Afghanistan, a bénéficié jeudi d'une libération anticipée, une décision judiciaire qui suscite la controverse aux Etats-Unis.