Aux sources du suprémacisme: haïr son prochain comme on s’aime soi-même

Par Nicolas Lebourg

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au cours du XIXe siècle, le thème de la hiérarchisation des races a progressivement évolué. Des spéculations religieuses (notamment la théorie des préadamites, justifiant la multiplicité des races humaines par une création des non-Blancs avant Adam) aux justifications scientistes, la perception du monde à travers le prisme des races n’aboutissait pas inévitablement au principe de l’unité du groupe des Blancs.