Les Chabab somaliens s'inscrivent dans une mouvance terroriste régionale

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un soir de juin 2013 à Mogadiscio, capitale de la Somalie : sur la seule artère de la ville à peu près goudronnée, les voitures font demi-tour dans le noir pendant que les passants s’égaillent en courant. La confusion règne. Des policiers somaliens brandissent leurs armes en semblant chercher quelqu’un ou quelque chose. Après quelques minutes, la tension retombe et les riverains sortent à nouveau dans la rue.