Congo : le double jeu de François Hollande

Par

Alors que les États-Unis ont appelé au report du référendum prévu dimanche au Congo pour modifier la Constitution, François Hollande a apporté mercredi un soutien appuyé à Denis Sassou Nguesso, au pouvoir depuis 30 ans. Avant de rétropédaler. La France n'est pas encore prête à lâcher son vieil allié.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était un test très attendu. Qu’allait donc faire François Hollande de Denis Sassou Nguesso ? Au pouvoir depuis 30 ans au Congo et visé en France dans l’affaire des biens mal acquis, ce dernier a appelé à un référendum constitutionnel dimanche pour pouvoir briguer un nouveau mandat. En début de semaine, des manifestations ont été réprimées dans le sang. Mais le président français a d’abord apporté un soutien très appuyé au vieil allié de la France, de la Chiraquie aux pétroliers, en passant par Nicolas Sarkozy. Avant de rétropédaler.