Les talibans s’affrontent tout en cachant leurs divisions

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De 1978 à 1992, lorsque l’Afghanistan était dirigé par le Parti communiste (le Parti démocratique populaire afghan ou PDPA), ses deux branches, le Khalq (le peuple) et le Parcham (le drapeau), ne cessèrent de se déchirer, de s’affronter les armes à la main et même de chercher à s’éliminer. Pour des raisons ethniques : le Khalq était un parti viscéralement pachtoun, le Parcham, beaucoup plus ouvert et persanophone. Mais aussi de proximité avec Moscou : le second se montrant moins prosoviétique et moins radical que son rival.