Violences sexuelles: la Belgique a un coup d’avance

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Créés en Belgique il y a tout juste un an dans le cadre d’un projet pilote, des centres ultraspécialisés ont pour vocation de regrouper en un seul lieu, ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, toutes les ressources dont une victime de violence sexuelle peut avoir besoin : médecins, psychologues, infirmières légistes ou encore policiers en civil en cas de dépôt de plainte.