Deux groupes rebelles birmans acceptent de signer une trêve

Par
Deux groupes armés birmans ont accepté de signer un accord de cessez-le-feu avec le gouvernement d'Aung San Suu Kyi, qui s'efforce de relancer le processus de paix en Birmanie, crucial pour le développement du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RANGOUN (Reuters) - Deux groupes armés birmans ont accepté de signer un accord de cessez-le-feu avec le gouvernement d'Aung San Suu Kyi, qui s'efforce de relancer le processus de paix en Birmanie, crucial pour le développement du pays.