Rony Brauman: «Comment a-t-on pu oublier l'Irak et l'Afghanistan?»

«Nous sommes soumis à un chantage émotionnel ancré dans une illusion technologique»: Rony Brauman a été l'un des premiers à critiquer la guerre en Libye décidée par Sarkozy «dans des conditions baroques». Entretien réalisé par Joseph Confavreux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rony Brauman, ancien président de l'association Médecins sans Frontières (de 1982 à 1994), est professeur associé à l'Institut d'études politiques de Paris. Il a été l'un des premiers intellectuels à critiquer la guerre en Libye décidée par Sarkozy «dans des conditions baroques».Il détaille les leçons à tirer des interventions et guerresprécédentes, s'étonnant que ces expériences soient aussi peu prises encompte.