Egypte: plus de 500 militants et cadres pro-Morsi condamnés à mort

Les prévenus comparaissaient pour les violences du 14 août, qui avaient coûté la vie à deux policiers lors de la répression de deux rassemblements organisés en soutien au président islamiste déchu par l'armée le 3 juillet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de 500 partisans de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi, accusés de l'assassinat de deux policiers lors de la répression de la manifestation des Frères musulmans du 14 août, ont été condamnés à mort lundi 24 mars dans un procès expéditif à al-Minya, au sud du Caire.