En Espagne, un collectif citoyen a participé à la chute de l'ancien chef du FMI Rodrigo Rato

Il était le gourou de la droite espagnole depuis les années 1990. L'ancien directeur général du FMI Rodrigo Rato a été interpellé la semaine dernière, accusé de blanchiment de capitaux. Depuis 2012, un collectif issu du mouvement « indigné » travaille à poursuivre en justice les responsables du sauvetage contesté du géant bancaire Bankia. La chute de Rato est son premier grand succès.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

À un mois d'élections municipales et régionales, l'Espagne est secouée par un spectaculaire feuilleton judiciaire : la chute de Rodrigo Rato, ex-ministre vedette de José María Aznar (1996-2004), aspirant à la présidence du Parti populaire au début des années 2000 (le PP, aujourd'hui dirigé par Mariano Rajoy, au pouvoir), et ancien patron du Fonds monétaire international (2004-2007, avant Dominique Strauss-Kahn).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal