Israël renonce à expulser les migrants illégaux africains

Par
Le gouvernement israélien a annoncé mardi qu'il renonçait à son projet d'expulser les migrants africains, la plupart érythréens et soudanais, entrés illégalement en Israël, faute d'avoir pu leur trouver un pays d'accueil.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

JERUSALEM (Reuters) - Le gouvernement israélien a annoncé mardi qu'il renonçait à son projet d'expulser les migrants africains, la plupart érythréens et soudanais, entrés illégalement en Israël, faute d'avoir pu leur trouver un pays d'accueil.