Turquie: Un Syrien arrêté pour projet d'attentat à Gallipoli

Par
Les autorités turques ont arrêté un membre présumé du groupe Etat islamique (EI) qui, selon elles, comptait commettre un attentat lors des commémorations de la bataille de Gallipoli, auxquelles prennent part, cette semaine, plusieurs centaines d'Australiens et de Néo-Zélandais, a rapporté mercredi la police.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

ISTANBUL (Reuters) - Les autorités turques ont arrêté un membre présumé du groupe Etat islamique (EI) qui, selon elles, comptait commettre un attentat lors des commémorations de la bataille de Gallipoli, auxquelles prennent part, cette semaine, plusieurs centaines d'Australiens et de Néo-Zélandais, a rapporté mercredi la police.

Le suspect, de nationalité syrienne, a été appréhendé dans la province de Tekirdag, proche de la péninsule de Gallipoli (nord-ouest de la Turquie), a déclaré un porte-parole de la police locale.

Chaque année, des Australiens et Néo-Zélandais font le voyage jusqu'en Turquie pour des services à la mémoire des combattants de leurs armées tombés en 1915 dans les combats de la Première Guerre mondiale pour tenter de chasser les troupes turques de la région des Dardanelles.

La Turquie a tenu l'EI pour responsable de plusieurs attentats commis sur son sol en 2015 et 2016, qui ont fait dans les 200 morts au total.

Le 15 mars, un suprémaciste blanc venu d'Australie a massacré 50 personnes dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale