«A Kiev, nous n’avons fait qu’une moitié de révolution»

Par

Cinq mois après le début de la révolution, les enjeux des élections ukrainiennes semblent aux antipodes des idéaux portés par le Maïdan. Entretien avec Mustafa Nayyem, journaliste, qui fut à l'origine des premiers rassemblements.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mustafa Nayyem est le rédacteur en chef de Hromadskie TV, une chaîne de télévision indépendante diffusée également sur Internet qui a commencé à émettre en novembre dernier, précisément une semaine avant le début des protestations sur la place de l’Indépendance de Kiev. C’est son message sur Facebook, dans l’après-midi du 21 novembre, qui provoque le premier rassemblement sur le Maïdan.