Nouveau rapport d'Amnesty accusant l'armée nigériane d'exactions

Par
Viols, torture, villages incendiés: Amnesty International accuse l'armée nigériane de s'être livrée, dans le cadre de sa lutte contre le mouvement islamiste radical Boko Haram, à de nombreuses exactions qui pourraient constituer des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ABUJA (Reuters) - Viols, torture, villages incendiés: Amnesty International accuse l'armée nigériane de s'être livrée, dans le cadre de sa lutte contre le mouvement islamiste radical Boko Haram, à de nombreuses exactions qui pourraient constituer des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.