Projet Galileo: Londres compte réclamer un remboursement

Par
Le Royaume-Uni réclamera à l'Union européenne le remboursement de l'argent qu'il a investi - jusqu'à un milliard de livres, soit 1,14 milliard d'euros), si les Européens continuent d'obliger les entreprises britanniques à se retirer du système de positionnement par satellites Galileo, écrit jeudi le Telegraph.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LONDRES (Reuters) - Le Royaume-Uni réclamera à l'Union européenne le remboursement de l'argent qu'il a investi - jusqu'à un milliard de livres, soit 1,14 milliard d'euros), si les Européens continuent d'obliger les entreprises britanniques à se retirer du système de positionnement par satellites Galileo, écrit jeudi le Telegraph.

Le ministère chargé du Brexit doit rendre public ce jeudi un document précisant les demandes de Londres sur la récupération des fonds britanniques engagés dans le projet Galileo.

Galileo est le rival européen du GPS mis au point et contrôlé par les Etats-Unis. Lancé en 2003, le projet Galileo doit aboutir à l'horizon 2020.

La Commission européenne a entrepris d'exclure le Royaume-Uni et ses entreprises des futurs travaux sur Galileo, dans la perspective du Brexit, qui doit être effectif au 29 mars 2019.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale