Séoul va réduire sa présence le long de la frontière intercoréenne

Par
Le ministère sud-coréen de la Défense a annoncé mardi sa volonté de réduire le nombre de postes de garde et ses équipements le long de la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées, a rapporté l'agence de presse Yonhap.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

SEOUL (Reuters) - Le ministère sud-coréen de la Défense a annoncé mardi sa volonté de réduire le nombre de postes de garde et ses équipements le long de la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées, a rapporté l'agence de presse Yonhap.

Ces mesures s'inscrivent dans le cadre d'un test préliminaire qui pourrait ensuite donner lieu à une nouvelle réduction des effectifs afin de respecter les engagements pris lors du sommet intercoréen en avril, écrit le ministère, cité par l'agence Yonhap, dans un rapport adressé à une commission parlementaire.

En avril dernier, lors du premier sommet intercoréen en plus de dix ans, le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont engagés sur la voie de la paix, en promettant la "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne" et la transformation de la zone démilitarisée qui sépare les deux pays en une "zone de paix".

Aucun commentaire n'a été fait par le ministère de la Défense.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale