Etats-Unis: «Depuis 2008, la situation des Noirs ne fait que se détériorer»

Par

Eddie Glaude Jr., intellectuel afro-américain dont la pensée est ancrée à gauche, analyse pour Mediapart les ressorts de la mobilisation à Ferguson, Missouri, depuis la mort de Michael Brown, le samedi 9 août. « Nous nous réveillons de cet état de somnambulisme induit par Obama », dit-il, estimant que les émeutes de Ferguson constituent « l'ouragan Katrina » de l'administration Obama.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Eddie Glaude Jr. dirige le Center for African American Studies de l’université de Princeton, dans le New Jersey. Intellectuel afro-américain dont la pensée est ancrée à gauche, il analyse pour Mediapart les ressorts de la mobilisation à Ferguson, Missouri, depuis la mort du jeune Afro-Américain Michael Brown, le samedi 9 août. Les tensions sont retombées et les autorités ont annoncé, jeudi 21 août, le retrait de la garde nationale, tandis que des manifestations se poursuivaient de manière pacifique. Ces deux semaines de mobilisation marquent selon Eddie Glaude Jr. un moment important, autant pour juger des efforts de l’administration Obama en direction de la population noire aux États-Unis que pour évaluer l’état du militantisme afro-américain.