Le gouvernement espagnol ouvre la voie à l'exhumation de Franco

Par
Le gouvernement espagnol a adopté vendredi un décret ouvrant la voie à l'exhumation du dictateur Francisco Franco et à la transformation de son mausolée en monument à la mémoire des victimes de la guerre civile.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

MADRID (Reuters) - Le gouvernement espagnol a adopté vendredi un décret ouvrant la voie à l'exhumation du dictateur Francisco Franco et à la transformation de son mausolée en monument à la mémoire des victimes de la guerre civile.

La "Valle de los Caidos" (Vallée de ceux qui sont tombés), site proche de Madrid où se dresse une croix de 152 mètres, est le dernier monument d'Europe à la gloire d'un dirigeant fasciste. Outre Franco, 27.000 combattants franquistes et 10.000 républicains y reposent.

Le décret adopté vendredi limite les recours judiciaires contre l'exhumation du dictateur mort en 1975, y compris de la part de ses descendants. Il doit être approuvé par le parlement, où le Parti socialiste du Premier ministre Pedro Sanchez ne dispose que d'un quart des sièges, mais il est peu probable qu’il soit rejeté.

"Seules les dépouilles de personnes décédées pendant la guerre civile espagnole reposeront dans la vallée de ceux qui sont tombés", a déclaré la vice-Première ministre Carmen Calvo lors d'une conférence de presse, ajoutant que le processus législatif devrait être achevé à la fin de l'année.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale