Brexit: Johnson évoque des élections après un nouveau camouflet

Par
Le Premier ministre britannique Boris Johnson a réaffirmé mardi sa volonté de voir le Royaume-Uni quitter l'Union européenne le 31 octobre prochain coûte que coûte, quelques heures après que la Cour suprême a jugé illégale la suspension des travaux parlementaires qu'il avait obtenue mi-septembre, suscitant de nombreux appels à la démission dans les rangs de l'opposition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES/NATIONS UNIES (Reuters) - Le Premier ministre britannique Boris Johnson a réaffirmé mardi sa volonté de voir le Royaume-Uni quitter l'Union européenne le 31 octobre prochain coûte que coûte, quelques heures après que la Cour suprême a jugé illégale la suspension des travaux parlementaires qu'il avait obtenue mi-septembre, suscitant de nombreux appels à la démission dans les rangs de l'opposition.