Élection américaine, enjeu mondial (5/8): Syrie et Liban en quête d’indépendance

Par
À Damas et Beyrouth, l'élection américaine ne passionne pas les foules. Pour les deux états, qui viennent d'établir des relations diplomatiques pour la première fois de leur histoire, les enjeux régionaux dépassent largement la question de l'influence des Etats-Unis... et de la France, désormais en déclin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Les règlements politiques se jouent désormais principalement à l'échelle régionale. C'est le fruit du désengagement relatif du deuxième mandat Bush », explique George Jabbour, politologue syrien résidant à Damas. C'est la grande leçon de ces dernières années, après deux guerres (en Irak depuis 2003 et entre Israël et le Hezbollah au Liban en 2006), et l'enterrement des ambitions américaines au Proche-Orient.