Le monde vu du Brésil: «Europe et Etats-Unis n'ont pas compris que les équilibres ont changé»

Par

Conseiller spécial du président brésilien Lula puis de Dilma Rousseff, qui a été réélue présidente le 26 octobre, Marco Aurélio Garcia est depuis douze ans un acteur clé de l'émergence du Brésil dans la diplomatie mondiale. Comment est le monde, vu du Brésil ? Réponse(s) dans cet entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rio de Janeiro, de notre correspondante.- Douze ans après l’élection de Luiz Inacio Lula da Silva, plus personne ne remet en cause les politiques sociales introduites par l’ex-ouvrier de la métallurgie, du moins pas directement. C'est en revanche sur la politique étrangère que s'expriment des désaccords radicaux entre la présidente Dilma Rousseff, candidate du Parti des travailleurs (PT), et son adversaire Aécio Neves, qui représente le Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB), une formation aujourd’hui clairement ancrée à droite.