Trump, avatar de la revanche néoconservatrice

Par
A lire ses bordées quotidiennes de tweets, il est tentant de voir Donald Trump comme un président hors du commun, un accident de la démocratie que les institutions n'auraient pu empêcher, alors qu'il n'est que le dernier avatar en date d'une réaffirmation de l'identité américaine masculine et blanche, estiment des analystes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - A lire ses bordées quotidiennes de tweets, il est tentant de voir Donald Trump comme un président hors du commun, un accident de la démocratie que les institutions n'auraient pu empêcher, alors qu'il n'est que le dernier avatar en date d'une réaffirmation de l'identité américaine masculine et blanche, estiment des analystes.