De violentes manifestations ont eu lieu dimanche à New Delhi, pour protester contre le viol collectif d’une étudiante de 23 ans, commis le 16 décembre par un groupe d’hommes circulant dans un bus. Les manifestations, qui durent depuis plusieurs jours, ont rassemblé des milliers de femmes et des groupes d’étudiants, en dépit d’une mesure d’interdiction et d’une répression policière musclée. La jeune femme victime du viol collectif a été agressée après être montée dans le bus en croyant qu’il s’agissait d’un véhicule de transport public.