Dans la prison des frontières

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Choukri et Abdelaziz viennent de Somalie. Abdelaziz est sur les routes depuis quatre ans. Il a traversé la Méditerranée avec 85 autres personnes à bord d’une embarcation de fortune. Somalie, Éthiopie, Soudan, Libye, Italie, Suisse, Allemagne, Paris, Italie de nouveau, il se cogne à toutes les frontières, mais il n’a aucune autre issue. Choukri vient de le rejoindre, laissant ses enfants à ses parents, le temps de trouver une solution viable. Elle reste en retrait, elle vient de subir une fausse couche. “Ce monde pourrait être tellement meilleur…”, s’attriste son mari.