Les Egyptiens tentés par une troisième voie

Par

Le candidat de l'armée, Ahmed Chafik, affrontera celui des Frères musulmans au second tour de l’élection présidentielle. Mais avec le succès de la campagne menée par le leader de Karama, Hamdine Sabahi, les Egyptiens sont en train de trouver une autre voie pour échapper au choix dans lequel Moubarak les avait enfermés pendant trente ans. Reportage de notre envoyé spécial au Caire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En Egypte, le suspense aura duré jusqu’au bout. Il est près de 22 heures, ce jeudi 24 mai : les bureaux de vote ont fermé depuis moins d’une heure, et la télévision nationale égyptienne montre une première estimation qui porte le candidat militaire et proche de l’armée, Ahmed Chafik, les 16 et 17 juin au second tour de l'élection présidentielle, opposé au candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi.