UE: Paris hostile à l'idée de négociations d'adhésion avec Tirana et Skopje

Par
La France et les Pays-Bas voient d'un mauvais oeil le projet de l'Union européenne de donner son feu vert à des négociations sur une adhésion de l'Albanie et de la Macédoine à l'UE, craignant qu'une telle perspective ne renforce un peu plus les sentiments anti-immigration et l'extrême droite au sein des Vingt-huit, déclare-t-on dans les milieux diplomatiques européens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LUXEMBOURG (Reuters) - La France et les Pays-Bas voient d'un mauvais oeil le projet de l'Union européenne de donner son feu vert à des négociations sur une adhésion de l'Albanie et de la Macédoine à l'UE, craignant qu'une telle perspective ne renforce un peu plus les sentiments anti-immigration et l'extrême droite au sein des Vingt-huit, déclare-t-on dans les milieux diplomatiques européens.