L'ancien président catalan Puigdemont va retourner en Belgique

Par
L'ancien président catalan Carles Puigdemont, en Allemagne depuis quatre mois, a annoncé mercredi qu'il allait retourner en Belgique samedi, où il avait fui après la proclamation d'indépendance de la Catalogne en octobre dernier.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BERLIN (Reuters) - L'ancien président catalan Carles Puigdemont, en Allemagne depuis quatre mois, a annoncé mercredi qu'il allait retourner en Belgique samedi, où il avait fui après la proclamation d'indépendance de la Catalogne en octobre dernier.

Réfugié à l'automne dernier à Bruxelles, il a été arrêté en mars au Schleswig-Holstein, dans le nord de l'Allemagne, alors qu'il revenait d'une réunion au Danemark. Début avril, le tribunal du Schleswig-Holstein a autorisé sa remise en liberté moyennant le versement d'une caution de 75.000 euros.

Le Tribunal suprême espagnol a annulé jeudi les mandats d'arrêt européens lancés contre Carles Puigdemont et cinq de ses anciens ministres réfugiés à l'étranger et poursuivis en Espagne pour rébellion, après avoir refusé que Puigdemont soit extradé d'Allemagne seulement pour détournement de fonds.

Les anciens dirigeants catalans réfugiés à l'étranger restent poursuivis en Espagne et seront arrêtés s'ils y retournent.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale