Les islamistes pakistanais poussent la religion au coeur du débat électoral

Par
Soupçonné d'être le cerveau des attentats qui ont fait 166 morts en 2008 à Bombay, l'imam pakistanais Hafiz Saeed est l'un des islamistes les plus recherchés par les Etats-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LAHORE, Pakistan (Reuters) - Soupçonné d'être le cerveau des attentats qui ont fait 166 morts en 2008 à Bombay, l'imam pakistanais Hafiz Saeed est l'un des islamistes les plus recherchés par les Etats-Unis.