Un an après leur exode, des milliers de réfugiés rohingyas réclament justice

Par Guillaume Pajot

À l'été 2017, plus de 700 000 Rohingyas fuyaient un nettoyage ethnique orchestré par l’armée birmane, dans l’ouest du pays. Des dizaines de milliers d'entre eux ont manifesté samedi dans les immenses camps de réfugiés du Bangladesh, à l'occasion du premier anniversaire du début de cet exode sans précédent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Environ 40 000 réfugiés rohingyas ont manifesté samedi dans les immenses camps de réfugiés du Bangladesh, à l'occasion du premier anniversaire du début de leur exode sans précédent de Birmanie voisine. « Nous demandons justice à l'ONU », ont scandé les membres de cette communauté musulmane apatride, dont 700 000 membres ont fui l'année dernière la Birmanie pour échapper à ce que les Nations unies considèrent comme une épuration ethnique menée par l'armée.