Des milliers de manifestants dénoncent la «mascarade» du G7, malgré un lourd dispositif de sécurité

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hendaye, Bayonne, de nos envoyés spéciaux.– Il est 18 h à Bayonne et après plus d’une heure sans mouvement, le petit millier de personnes qui se trouvent devant le café des Pyrénées décident soudainement, sans qu’on sache comment et sous l’impulsion de qui, de se lancer dans une manifestation sauvage à travers la ville. Le millier de participants se trouvent sur place mais à vrai dire, il s’agit déjà de survivants, de chanceux et d’audacieux.