C'était le temps du «LOL djihad»

Par

Le pure player Les Jours poursuit son exploration des motivations et des parcours des djihadistes qui ont rejoint la zone syro-irakienne pour y combattre et qui ont depuis choisi de rentrer en France. Zoubeir, l'un de ces revenants, raconte comment le confort et l'ambiance colonie de vacances des débuts ont pu le séduire à son arrivée. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Fin 2013, quand Zoubeir débarque en Syrie, une opulence relative y règne. Des Français arrivent pour faire le djihad, les poches remplies d'argent liquide, fruit de nombreuses arnaques aux crédits à la consommation. Les combats ne sont pas encore intenses et l'administration de l'entité, qui s'appelle encore l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), n'est pas du tout structurée.