Rencontre May-Rohani sur le cas d'une membre de la Fondation Thomson Reuters

Par
La Première ministre britannique Theresa May plaidera pour la libération d'une Irano-Britannique directrice de projet pour la Fondation Thomson Reuters, emprisonnée en Iran, lors d'une rencontre avec le président iranien Hassan Rohani mardi en marge de l'Assemblée générale de l'Onu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - La Première ministre britannique Theresa May plaidera pour la libération d'une Irano-Britannique directrice de projet pour la Fondation Thomson Reuters, emprisonnée en Iran, lors d'une rencontre avec le président iranien Hassan Rohani mardi en marge de l'Assemblée générale de l'Onu.