La santé mentale de Trump est l’objet de toutes les spéculations

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

WOUAaaaaaaaaaffffff...........

                                              WOUAaaaaaaaaaffffff...........

WOUAaaaaaaaaaffffff........... 

VOUS    vous rappelez  le  soir même des élections ..ou le lendemain ...enfin dans la nuit en direct ... le Klébar  débile  ...... jappait    sereinement   que   son remerciement à  Poutine par  TV  interposée  était hautement  suspecte .........    cf  Fox Archive  .....

VOUS  vous rappelez    le Tic ...tac.... tic ............... 

Bref    le Canard  Connard ....... les masses de  Red Neck   bornées  et   foireuses  se croyant dans un  show de téléréalité  ..... inconséquent  et soptant  les   abhérations  de   CE TYPE  !   mais parlant  le language  de la masse .......dans ses outrances et ses approximations ....voilà  ce qui a fait le succès de ce gens foutre  ...... surfant   sur le language  " popu ..populo ..   ...... j'éructe  donc   je suis  !!"  

Elu  par une population de  : 

 " Cerveaux  Adipo Formatés  ....Face book programmés  "  

........ à  quand  l'effet  boomerang  en UE  ...... Mac DO   y a fait un succès   ......... l obésité  des  jeunes  n'est plus à  démontrer   ...... les cerveaux   s adipotisent  ..... s'Hanoua- isent ..le  " gracouollet   grottesque  "  la bien compris  .... et son mécène aussi  !!!  d'ou le contrat mirifique  du petit  gracouillet   volubile & vexqtoire  !!!

IL   va se prendre les élections de Mi  mandat  dans la figure   c est évident  ....... en attendant    ..... il a stoppé   ses créanciers    avec  ses  Banques ...... n 'était ce pas   justement   le  but  aussi  &  ultime de la manoeuvre ............  et Bingo  cela a marché  ........!!  surfant sur l appétit  des  Money MAkers ....  Joueurs  d 'échecs   de l Est ...... bref .......... un  Hableur  est  près à tout  ...... et n importe quoi  ....!!  

Ce type  n est pas "  pensable ! "   ....mais n est pas fou ....... manipulateur dans l âme  ....... il surf  sur la veulerie  des  autres !!!!   et fonctinne dans la surenchère permanente  à  défaut d analyse  fine  ............. mais hélas  pour lui   ..ce type de stratégie  amène    inéluctablement  à un moment ou un autre   à  trébucher  pour  ne plus se relever  .......!!!    tout dépend  du dégré de tolérance crasse  de l auditoire  ! 

....... donc  TIC TAC....tic tac ...tic tac  .......... 

A SUIVRE   ! 

C'est peut-être un peu hasardeux (ou encore une simple projection de mon esprit) mais je pense depuis l'avènement de ce malade mental, que celui-ci va finir par être destitué...Attendons et faisons confiance à l'Amérique pour se débarrasser de cet histrion...!!

Je crois que vous vous trompez.

Car il est en train d être lâché par son camps.

Les sénateurs conservateurs sont horrifiés par ses mesures.

Un comble.

C est un premier pas vers la destitution.

J ai lu aussi les analyses de psychiatres américains qui disent que cet homme est un danger pour le pays.

Et en conseil des ministres, qd ce grand malade a voulu comme il y a 30 ans remettre moult armes nucléaires, il s est fait traité d abruti par un général.

Pas de quoi être fier non plus chez nous , car on a bien élu sarko.

En France aussi il faudrait passer des tests psychologiques pour être sûr de la santé mentale de nos présidents.

 

......... bien  évidemment  Trouuuuumpffff ....n est pas fou  cela serait trop simple ................ 

IL s agit d'une  brillante démonstration trache et  pathétique d un Pervers Narcicique   livré à  ses pulsions  et  ses  instincts .......  incapable de se contrôler ......un  viel ADOS  ..... capricieux  et   légèrement loufoque .......... son fils  en est le meilleur  exemple  ayant copié le père  ......!!!

...ce type est en fuite en avant permanente   ........ ayant pris l habitude de vendre du vent ..... fasciné par sa propre image  .......   ayant pris  les gens  pour des crétins  avec un certain succès  il en a fait son credo  !!!!............ 

La  crétinerie  de " la  masse   des Red Neck  "  télescopant    la vacuité  des   candidats présent  ...outre le coup  de  pouce   de Pourine entrainant  mise à  mort  de Clinton  !    ...... 

.... ce type est criblé de dettes  et  tient  tout le monde  par le  "fric  "  qu il doit  .........  !!!! 

........... dans  le  secret  de  sa  salle de bain il sait très bien  qu il est un  pauvre type  en fuite avant permanente  !!!!

.......... pour lui  tout est une question  de compte à rebour  qu il repousse   régulièrement  ....... sans arrêt  assi sur une bombe  ....il  est usé  nerveusement   .... mais  tétu  commme ce ne s tpas possible ......il  tient le coup  et  résiste !!!!

........... TRISTE  CLOWN ! 

 

incroyable ce nombrilisme, la France dans le tat non?

J'ai pris les plus visibles. Evidemment les dirigeants européens dont Macron sont dans le même sac étant donné qu'ils sont au service des spéculateurs.

Comme Kim Jong Un ... Comme un enfant...

Sauf que l'un est élu l'autre pas 

Et je pense surtout que Trump est fou depuis bien longtemps ... bien avant son élection.

Et les vrais fous ne sont-ils pas plutôt les américains dans leur ensemble ?

"J ai lu aussi les analyses de psychiatres américains qui disent que cet homme est un danger pour le pays."

Il n'est pas le premier dirigeant à être dangereux pour son pays. Tous les dictateurs le sont. 

à Renaud Lachamp

Si l'Amérique est indubitablement hystérique avec Trump, on peut aussi bien se poser la question de savoir si elle ne l'aurait pas été tout autant, quoique d'une autre façon, avec Hillary Clinton. Vu ce que l'on a pu apprendre de cette charmante personne, notamment par ses mails...

Mais chut... ! Reste le commentaire d'Yves Hatchuel que j'approuve totalement.

Kezako le "tat", le même tas ou le même "état" que les USA ?

Ben les deux mon capitaine, une France globalement très atlantiste ("la liberté" dixit McRon), quasiment à chaque occasion depuis DG (et Chirac/Villepin, allez..) et partout sur la planète, ça c'est pour le "tas" ; quant à l'état, suffit de voir les politiques menées par les gouvernants élus et on est fixés. In gold we trust.

 

chez nous est ce mieux. la mafia dans les gouvernements IMPUNITÉ TOTALE POUR CES MAFIEUX DE HAUT VOL

Je crois qu'il est très difficile de déterminer si quelqu'un est fou ou pas, ne serait-ce que parce que le terme est en soi très générique et que les normes de comportement changent au cours des siècles. Jusqu'à présent, Trump ( que naturellement j'exécre ) a pris des décisions catastrophiques, mais il s'est bien gardé de ''passer à l'acte'' ( par exemple, il a menacé la Corée du Nord d'une manière extrêmement virulente, mais finalement n'a rien fait. Même chose avec l'Iran concernant la rupture des accords sur le nucléaire ). Il a ramené plus bas que terre la presse et passe son temps à mentir ( il n'est pas le seul ), mais rien tenté pour changer la constitution. Ce que j'affirme n'est en aucune manière un biais pour le défendre ; c'est une simple constatation. A certain égard, il est même possible d'établir un parallèle entre lui et Macreux qui éructe et TRANSGRESSE des codes ( fainéants, illetrés etc )  . Je qualifierais Trump de populiste fascisant excentrique , ce qui peut en soi être le signe avant-coureur d'une maladie mentale à déterminer.

Je n'ai guère d'affection pour Bismuth, mais les conditions de l'intervention Franco-brittannique en Libye n'ont rien à voir avec celles de Bush Jr en Iraq.

"chez nous est ce mieux"

Certes non, mais il ne faut pas que ça nous empêche de regarder ailleurs.

laughing

Oui c'est le meme dossier. tout deux Trump et Macron ont beneficiés des largesses des medias qui, pour faire du sensasionnel jouent sur la fascination pour l'abject. Les Francais etant juste un peu mois stupides que les Americains , n'ont pas acheté le produit Le Pen que nos Medias et leurs commenditaires avaient concoctés , les memes ont donc choisis de nous vendre un substitut, MACRON !

"Tout ce qui est excessif est insignifiant " (Talleyrand).

Macron n'est certainement pas instable comme Trump. Moi je donne plein de nom d'oiseaux à Macron, mais n'envisagerait pas de le faire passer pour fou furieux.

La seule vraie ressemblance entre les deux est qu'ils sont les symptômes caricaturaux d'un monde totalement corrompu qui part en déliquescence.

Les américains ne pourront pas dire qu'ils n'ont pas été prévenus. Ce qui nous ramène, encore et toujours, au paradigme du xx ème siècle: le nazisme. 

C’est une belle et réaliste description que vous faites là de ce canard fou. Nous avons le nôtre en France que vous analysez si bien ! Et vrai aussi que le pure probablement aurait été qu’ils soient aux manettes ensembles ces deux bas du front.

Je fais partie des ravis de vous revoir dans ces fils.

cordialement 

Bonjour Mandarin j'espère que nous retrouverons vos commentaires raffinés sur lemediatv.fr tantôt

Pour avoir réussi à s'enrichir à ce point il ne doit pas être si "fou" que ça!!! Mais c'est sur qu'il peut être décrit comme un malade.

Fou et riche n’est pas incompatible !!

Peut être aurai je dû dire: "il ne devait pas être "fou" au début pour amasser tant d'argent et après.......

laughing Je confirme on peut etre fou avant pendant et après être riche wink

la folie n’est pas réservée à une classe 

Heu si ça peut vous plaisir

Les gens ordinaires comme moi ne pensent pas ça. 

"les gens ordinaires obtiendront ce qu'ils désirent au plus profond d'eux-mêmes, et la Maison Blanche sera ornée d'un imbécile fini."

Peu importe que les gens ordinaires soient contents ou pas. L'oligarchie qui détient le pouvoir économique, elle par contre, jubile. Grâce à l'élection de multiples dictateurs pervers et sociopathes dans des Etats aussi importants que USA, Russie, France etc., les patrons de multinationales auront réussi à dénaturer partout la fonction suprême de Président (élu ou pas). Une fois que les électeurs ne pourront plus du tout avoir confiance dans leurs élus, tous les gouvernements seront affaiblis. L'oligarchie n'aura qu'à tendre la main pour ramasser tout le pouvoir politique et par là, tous les pouvoirs.

OUI, c'est bien beau de commenter à longueur d'années les faits et gestes des marionnettes mais les marionnettistes sont beaucoup plus inquiétants. Un des recadrages de fond à effectuer et partager.

@ ZAP POW

C'est à ce film que vous pensez ? Si c'est inévitable, pas bien grave, on sera morts avant.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Idiocracy    ;)

Citation paradoxale sur la démocratie et ses limites. La démocratie, pouvoir du peuple par le peuple, (en théorie pour le peuple mais n'en demandons pas trop pour le moment !) engendre ses propres créatures qui sont censées représenter le peuple.

Or si le peuple est censé être représenté dans un reality-show télévisé, l'animateur du reality show sera le meilleur représentant du peuple puisqu'il dirige le show. Trump est un animateur de reality show qui a fait fortune par de  la rente immobilière  transmise par son père et par  des actions médiatiques en cascade (universités bidon par exemple).

Trump représente la réussite à la télévision : on peut y dire une chose et son contraire, cela n'a pas d'importance car le téléspectateur oublie et ne retient que le show ; et l'important c'est l'audience populaire pour le maximum d'occasion de voir les pubs. Trump confond son action de président des USA, de chef d'entreprise et d'animateur de reality show. C'est un très bon président du système politique US tel qu'il est aujourd'hui., à l'intérieur de ce système (pour la politique étrangère  RexTillerson et ses amis s'en occupent comme l'explique l'article).

Pour critiquer ce système politique, il  faut proposer non de traiter Trump de fou - il colle tout à fait au système - mais de changer l'activité politique aux USA. Vaste programme, radical que n'incarne ni Trump, ni Clinton. Peut-être Sanders, mais il est un peu vieux jeu. Il leur faut quelqu'un de plus jeune, avec une équipe de "têtes dures" et de "nuques raides" face à l'argent, à la pub et au show-business.

 

"C'est à ce film que vous pensez"

Merci pour ce lien sur Idiocracy version française... Depuis que ce film m'a fait hurler de rire en version anglaise, il y a une dizaine d'années, je le recommande à tous mes amis, et de plus en plus puisque plus ça va et plus nous nous embourbons dans l'idiocracy.. Votre lien va leur permettre de mieux l'apprécier :)

Pour juger d'une célébrité, j'aime à couper le son de la télé. Alors la gestuelle, les postures, les mimiques trahissent le bonhomme en profondeur. Il faut bien dire que celles de Trump affirment le crétin au-delà du vraisemblable. Certaines de ses attitudes, ridiculement théâtrales, semblent des copiés-collés de Mussolini haranguant les foules. Les effets de menton, l'importance des maxillaires, les poings sur les hanches... Il ne manque à Trump que le calot à pompon : on y est ! - ou plus exactement : nous y re-voilà !

(Encore qu'à ma connaissance le Duce ne s'est jamais vanté d'attraper les femmes "della figa"...)

  Pas  la  guerre  nucléaire ,mais une guerre  , bien   plus  propre et plus  incontrôlable  , la  guerre informatique  .

***

Pas la guerre nucléaire ,mais une guerre , bien plus propre et plus incontrôlable , la guerre informatique .

Tu ne suit pas l'actualité, il y a actuellement un ou des bombardiers chargées en missiles nucléaires armés qui tournent 24/7 autour de la Corée.

On n'a jamais été aussi près de la guerre nucléaire mondiale depuis l'affaire de Cuba. Toi tu n'a peut-être «même pas peur» mais moi j'en tremble.

C'est bien Lancetre de reconnaitre que Annick Valibouze avait raison alors que vous souteniez une position dangeureusement extreme. Peu de gens réussissent ainsi à ravaler leur ego pour se remettre en question et reconnaitre leurs torts.

***

***

Les médias américains, peut-être, cf. leurs actes de contrition suite à révélation que les "ADM" de  Saddam Hussein n'étaient qu'une opération de com montée de toute pièce par le tandem Bush-Blair. Une repentance tardive et dont la diffusion n'a pas affecté les tabloïds, mais bon, c'est déjà ça, errare humanum est, etc.

Repentance des médias hexagonaux, j'en doute : le nez trop scotché au "fil de l'actualité"...

merci, c'est pour quand les prochains articles ?

Bravo Yves ! Et sans aucune réserve, ni sur vos analyses, ni sur vos propositions.

Je viens de lire votre article, sauf erreur de ma part il ne dit aucunement que la collusion trump-russie est un Fake news. Il dit bien par contre que les démocrates ont financé l'enquête. Ce n'est pas du tout la même chose !!!
Je viens de lire votre article, sauf erreur de ma part il ne dit aucunement que la collusion trump-russie est un Fake news. Il dit bien par contre que les démocrates ont financé l'enquête. Ce n'est pas du tout la même chose !!!
Je viens de lire votre article, sauf erreur de ma part il ne dit aucunement que la collusion trump-russie est un Fake news. Il dit bien par contre que les démocrates ont financé l'enquête. Ce n'est pas du tout la même chose !!!

J'ai plusieurs fois pris plaisir à parcourir votre blog que je recommande.

Cela fait maintenant 1 an qu'aucune preuve de la collusion Trump-Russie n'a été présenté. Seulement la déclaration de quelques agences de renseignements sur des suspicions. Si on considère vrai tant que l'on n'a pas prouvé faux, alors on enterre la présomption d'innocence et on va faire la guerre au Moyen-Orient sous de faux prétexte (...).

Par ailleurs, les affaires qui sortent actuellement aux Etats-Unis (dans la presse démocrate qui plus est!), font état de la collusion indirect entre Clinton et la Russie par le dossier Trump (Clinton a financé Fusion qui a ses indics au Kremlin) et de la collusion directe par la vente de 20% du stock d'Uranium américain à la Russie (dossier Uranium One).

En clair, d'un côté des preuves, de l'autre non. L'arroseur arrosé.

"la possibilité qu'un grossier personnage comme Donald Trump soit élu président est d'abord un symptôme…"

Que D Trump soit "fou", ou mentalement dérangé, ça n'est qu'une question de limite entre normal et pathologique. Ce qui est très inquiétant, c'est que le système américain ait pu élire ce personnage à la fonction suprême du pays le plus riche du monde, alors qu'il ne représente qu'une minorité de crétins conservateurs. Nous avons eu, dans une moindre mesure, le même phénomène avec sarko: le projet de société qu'il défendait peut se discuter, pas la folie du personnage, et les français l'ont compris. Le fait d'élire comme leader un malade mental est sans doute symptôme de la folie d'un monde qui veut exprimer sa souffrance, comme un psychotique clame la sienne avec ses délires. Si le monde va encore plus mal, et c'est ce qui semble se profiler, peut être aurons nous à nouveau de grands malades tels que Hitler ou Staline comme dirigeants.

Point besoin d'années de psychanalyse pour comprendre que Trump et alii — Duterte aux Philippines en particulier — tirent toute leur attraction de leur capacité à transgresser en mots et en actes, ce qui est interdit moralement à tout un chacun. L'extrême droite française a elle aussi très bien compris (c'est pas difficile) le parti à tirer de la position de transgresseur des principes ci-devant les plus "sacrés".

De plus, transgression morale outrancière et confusion font excellent ménage : écoutez bien Renaud Camus parler de "grand remplacement". Le piment de la transgression et le sel d'arguments si désordonnés qu'ils sont irréfutables : quand le discours perd toute logique ou précision, la contre-argumentation devient laborieuse, ou perd carrément pied. Allez démontrer que non, vous n'êtes pas le seul Français dans le métro parisien…

Et comme la bêtise n'empêche pas que de "vrais problèmes" existent… La boucle est bouclée.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Certainement ! J'en veux encore à mes amis de n'avoir pas eu le courage de sauter le pas... Tous appréciaient Sanders mais... il n'avait aucune chance de passer... disaient ils... Aujourd'hui, ils sont de manière permanente dans un état second.

Plus de 20% des électeurs qui ont voté Sanders à la primaire ont donné leurs voix à Trump tellement le système Clinton les répugnait.

En tous les cas, ma fille, élevée ailleurs et privée de télé réalité par mes soins et des émissions débilitantes, (en lui explication qu'elle valait mieux que ça) n'a pas compris le fonctionnement de son groupe en étude supérieure ou ils etaient clivés par groupe, élimination du premier de la classe et harcèlement des moins bons, guerre au coup par coup au milieu.

consciente du phénomène par l'exemple sous ses yeux elle n'a pas été épargnée car différente, elle a été harcelée durant 2 ans par la "responsable de la pédagogie".

Il y a de ça

innocentsealed

Merci pour cet éclat de rire.. sauf que.... tout est malheureusement possible.. Voir plus haut Idiocracy

https://www.youtube.com/watch?v=uTzAoML3GKs

 

Bonjour

L'article va exactement dans le sens de votre réflexion, peut-être n'avez vous pas lu la troisième page?

Bien à vous

MM

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
C'est pas ce que j'en ai retiré. Après peut être que le sujet me touche trop personnellement. La conclusion restant sur un "sa folie, réelle ou supposée" est dommageable pour moi... Puisque si d'après vous sa folie n'a rien à voir avec tout ça. Ben pourquoi est ce la. Sa possible neurodivergence ne devrait pas être un argument pour l'empêcher d'être président. Puisqu'au final ça reviendrait à dire que c'est la faute à la neurodivergence. Et non pas à la personne. Et ça finirait juste par faire en sorte que les personnes neurodivergentes se retrouvent encore plus marginalisé. La différence entre la conclusion de l'article et ma réflexion c'est que d'après moi ce n'est pas "quelque soit le cas" c'est "ça ne devrait même pas être mentionné". Encore une fois désolé si j'ai loupé quelque chose.
Whoops mauvais bouton XD Du coup j'ai dépublié les réponses en trop.
Je me suis exprimé assez fortement dans mon premier commentaire. Vrai. Parce que c'est un sujet qui impacte chaque jour de ma vie. J'ai pas le choix d'ignorer ce genre de choses. Du coup quand j'en vois (surtout avec un truc aussi vague que la "folie") ben je réagis.

Oui, en fait nous sommes tous fous et nous nous soignons comme nous le pouvons pour ne pas en faire"profiter" les autres qui, peut-être, n'ont jamais eu l'occasion de se rendre compte des dégâts que cela peut occasionner ... mais comme il faut bien vivre, au moins un petit peu, on fait avec dans la mesure du possible car en effet : qu'est-ce que c'est jouissif dans un cadre bien définit.

J'ai jamais dis qu'on était tous neurodivergents. Mon point est dans le sens opposé. Que il faudrait commencer à respecter les gens qui le sont assez pour nuancer son propos de façon à ne pas les stigmatiser. Et l'utilisation du mot fou pour qualifier tout et son voisin tombe la dessous.

Nous sommes tous des individus en capacité de folie plus ou moins grande, la différence se situe dans la maitrise de celle-ci ... la retenue ?

Le souci est émotionnel essentiellement mais comment faire confiance à des personnes qui auraient une absence à ce niveau là, très inquiet il faudrait être.

Cette trompette ne me parait pas déséquilibré mentalement mais plutôt totalement irresponsable vis-à-vis des réactions qu'il déclenche !

laughing

Je ne trouve pas que vous ayez "trainé en longueur" et je trouve votre remarque à la fois très claire et très pertinente. Je me la fait bien souvent. Pour moi Trump est, comme la moitié des  dirigeants de la planète, "dingue" au sens trivial du terme ce qui n'a rien à voir avec les maladies mentales qui ne peuvent se définir que comme souffrance psychique d'un patient, souffrance à soulager. Dans votre cas, je crois comprendre que vous ne "souffrez" pas spontanément mais que votre mode d'appréhension neurosensoriel du monde est suffisamment éloigné de la médiane pour vous occasionner de fréquents et difficiles quiproquos dans vos rapports sociaux avec vos "semblables / dissemblables", ce qui n'est qu'une forme, un peu accentuée, du questionnement existentiel que tout être humain doit affronter. Votre souffrance dépend tout autant des efforts d'accommodations aux autres que vous faites que de ceux que la société, dont les valeurs de tolérance (quel vilain mot) d'ouverture sont en baisse tendancielle depuis 30 ans, ne fait pas. Votre mal est proportionnel à l'appauvrissement du monde. 

Pour en revenir au sujet de l'article, je trouve effectivement non pertinent que les psychologues américains dérogent à leurs propres règles d'Ethique en parlant d'un "patient" qui n'en n'est pas un puisqu'il n'a pas consulté et dont ils seraient encore moins autorisés à parler s'il l'avait fait.

Cette habitude "post moderne" de psychologiser (une forme d'essentialisation parmi d'autres)  la politique a 2 conséquences:

1/ De rendre la politique illisible et irréformable. Rappelons que ces critiques virulentes formulés avant les élections, non seulement n'ont pas permis d'éviter l'ascension de Tump mais l'ont probablement favorisée.

2/ De stigmatiser les malades mentaux (ce que vous n'êtes pas) qui n'en peuvent mais.

Mais reconnaissons qu'en la matière personne n'a fait pire que Sarko l'apprenti sorcier agité.

Pour le coup, voilà que j'ai traîné en longueur.

 

***

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"(...) d'où vient cette appétence de l’électorat un peu partout dans le monde pour la médiocrité ?"

Bon, puisque vous rangez JLM dans la même catégorie que d'autres parleurs publics, il faudrait réouvrir des discussions interminables sur les médiocrités comparées des programmes des uns et des autres, et des idéologies qui les sous-tendent ; je n'en aurai pas le temps.

Ainsi, et pour nous économiser de ce temps et de ces neurones, de quel/s côté/s se situe la "bonne qualité" selon vous, SVP ?

(... "bonne qualité" sous l'angle "programme politique" et pas "personnalité individuelle", qui peut effectivement poser problème s'agissant de JLM et bien que la personnalité individuelle soit justement l'angle du papier... Ok, c'est pas simple n'en parlons plus, d'ailleurs je crains qu'on ne soit pas d'accord)

Cdt.

Les bons remèdes de Her Docteur Fransaw, philosophe, donneur de leçon et distributeur de bons points. Qui pratique le pet feutré en désignant l'autre d'un réprobateur regard . Il prêche la  non violence verbale tout en poliçant l'insulte.

La juxtaposition le pen /  melenchon est une saloperie.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

undecided - Il faudrait qu'il le fut un jour pour le devenir encore.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Mdr vous m'avez fait ma soirée laughinglaughing

Ma préférée c'est le 30 ans de retard avec le 11 septembre !^^

Merci quand même, car vous m'avez fait découvrir la doctrine Monroe. Quant à voir la puissance américaine comme un ensemble homogène, j'appelle justement à l'inverse, à accepter la complexité.

L'histoire n'est pas qu'une suite d’événement. C'est aussi un éternel recommencement.

Et les faits produits il y a trente ans et plus encore, ont toujours des répercutions sur le présent, mais mieux ou pire, ils en auront encore sur l'avenir.

Ne croyez pas qu'il soit si prudent et moderne d'oublier les rancœurs sous prétexte qu'elles auraient un air daté.

Hum.. on ne va pas être d'accord :)

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Au delà de la forme, c'est bien les enjeux d'un capitalisme prédateur qui sont en cause, et la répartition des richesses du travail.

Evidemment le capitalisme préfère une forme moins violente, moins brutale, moins caricaturale, pour faire avaler la pilule à tous ceux qui le subisse.

Quand c'est plus doux plus lisse il y a moins vague, à la Obama, même si sur le fond ce sont toujours les mêmes qui en tirent profit.

***

Oui, << Trump est un moyen de canaliser les colères sous une forme simpliste et brutale >> : Ajoutons canaliser de façon binaire, le noir/le blanc, le bien/le mal : Et rien entre, pas très humain tout ça !

Voila la considération qu'ils ont pour nous et notre intelligence, notre bon sens et notre capacité à communiquer et à se soulever.........Leurs craintes sont extrêmement "bien gérées" et leurs stratégies extraordinairement bien huilées...

...La suite promet d'être très cruelle pour le plus grand nombre, les 99 %..

Article très fin pour sujet bien lourd.

  • Nouveau
  • 25/10/2017 17:59
  • Par

La samté psychiques de Trump n'est qu'un alibi, ce que tend à montrer la fin de l'article. Je comprends l'inquiétude et le dégoût de nombreux américains, mais se focaliser la dessus, c'est se condamner à ignorer les leçons de cette débâcle. Il semble que ce soit d'ailleurs la voie choisie par H. Clinton et le partie démocrate. Dommage.

Par ailleurs il aurait été intéressant de faire un parallèle avec B Jonshon en GB: comment de tels personnages ont ils pu se hisser ainsi, sinon sur le fumier de 30 ans de néolibéralisme?

A ce jour, il est une santé mentale qui préoccupe bon nombre d'entre nous : celle de Mediapart, objet de toutes les spéculations de la part de leurs lecteurs-contributeurs financiers et intellectuels... Ouf ! Quel monde ! 

laughing

Résultat garantie à l'image !!

  • Nouveau
  • 25/10/2017 18:37
  • Par
Il n’est aucunement question d’insulter la dignité des personnes souffrant de pathologies mentales, elles méritent respect et compassion. Dans le cas de Trump, il s’agit de constater, avec consternation, que le peuple a donné à un pervers narcissique les moyens de confirmer factuellement sa toute-puissance : sa psychose lui faisait voir un monde dans lequel il était dieu, et avec les attributs de chef des armées les plus puissantes du monde, le droit quasi-incontrôlable de pardonner n’importe quel crime, les codes du plus grand arsenal nucléaire lui donnant potentiellement droit de vie ou de mort sur toute la planète, la capacité d’enfreindre impunément toutes les règles politiques et diplomatiques, on a confirmé ses délires au lieu de les contenir et de tenter de le guérir. Le peuple américain est atone, un peu comme les moutons emportés dans les serres du Baron Noir en criant « c’est illégal ». Chacun craint trop pour son petit confort pour oser bouger, si bien que tous y perdront. Et les seuls qui pourraient agir par la force, paradoxalement, dans un pays de violence ultra-armée qui a par le passé vu plusieurs de ses présidents assassinés, sont les plus fermes support du danger public que représente Trump. Non, vraiment, à quelques poignées d’exceptions, l’Amerique mérite son capricieux tyranneau. Tant pis pour elle, les Chinois n’attendent pas. Hélas.

Et vous pensez que la France est mieux lotie avec son pervers narcissique de président des riches ? Le malheur des démocraties est qu'elles mettent la plupart du temps à leur tête des gens à la psychologie fragile chez qui le pouvoir accroît la pathologie.

Non, je ne le pense pas. Mais le nôtre ne peut faire de dégâts qu’à l’échelle plus modeste de notre petit pays. Et la première tentation d’un ex-banquier, ex-IGF, n’est pas de déclencher une attaque nucléaire. Cela ne signifie pas qu’il n’est pas capable de faire des dégâts dans nos vies, je vous l’accorde hélas volontiers.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Si Trump a des défauts, vous en avez beaucoup plus. Arreteez vos conneries

Cela reste à démontrer. Quels que soient les « vous » que vous visez. Question de capacité de nuire, Trump est dans une catégorie qui ne contient que lui. D’ailleurs, il virerait tous les autres pour rester le seul (« you’re fired! »)...

A l'époque on m'a demandé de travailler pour Ronald Reagan, et j'ai dit non. Après on a appris qu'il dirigeait la Maffia américaine, vraisemblablement comme Trump.

Je ne crois pas qu'il soit fou mais il représente la droite américaine la plus stupide; et en accord avec la partie la plus rétrograde de l'Amérique ( loi sur les armes ) Quant à sa concurrente elle ne représentais que la partie la plus intellectuelle du pays quoique démocrate qui n'est pas majoritair, en conclusion : les pauvres au bout du ban. 

Je crains que cette vision du monde soit partagée par Putin, la Prime minister, Merkel, Macron et les autres.

a vos portefeuilles

ap

Cette fois ci, on en a un qui est, visiblement, ce qu'ils sont tous essentiellement, et on le regrette ...
On préfère l'hypocrisie, ça nous permet de refuser nos propres responsabilités.
Ces gens sont "élus", et celui là en particulier, en toute connaissance de cause.
Ce sont bien des électeurs qui l'ont choisi, et tous les autres qui ont accepté ce concours de malades.
Aux USA comme ailleurs, comment peux-t-on postuler à ce genre de fonctions, sans être complètement cinglé ?
On en revient toujours à la même constatation: 
L'électeur !
Voilà l'ennemi ! 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Oui. Hollande a fait la même chose, son héritier Macron accélère le pas, et pour l'instant, les électeurs déçus du parti démocrate socialiste en marche se retranchent derrière une abstention maussade...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"Pour en faire hurler certains"

Non, rire seulement. Je n'oublierai jamais le clown Meyssan dans son hôtel libyen, lors de la chute de Kadhafi, racontant que la CIA le cherchait pour l'assassiner. C'était hilarant et pitoyable à la fois.

Et en même temps, c'est sur un de ses bouquins que Chirac a mobilisé de nombreux ministères et plus d'une centaine d'agents des services secrets pour savoir si il disait vrai : résultat, Chirac et De Villepin ont rénoncé/dénoncé la guerre américaine en Irak !

Perso, je dis bravo Meyssan..

Meyssan, copain de Châtillon, Dieudonné et Soral, qui pérore sur Voltaire.net et le site d'Egalité et Réconciliation. la crème de l'extrême-droite antisémite

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"Vous avez parfaitement le droit de préférer la rigueur journalistique"

Ben oui, justement. Meyssan, larbin d'Assad le tortionnaire, propagateur de fakes, adulé par tous les fachos antisémites, on peut effectivement lui préférer la rigueur journalistique.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"Votre intérêt pour l'information parait bien limitée si vous assimilez Th. Meyssan aux fachos-antisémites*"

Et je persiste: les sites E et R et Voltaire, où sévit Meyssan, sont des sites de l'extrême-droite antisémite et conspirationniste.

Et ne me faites pas passer pour un soutien des sionistes de l'Irgoun ou du Groupe Stern,  je n'en fais pas partie (vous avez d'ailleurs oublié l'assassinat de Bernadotte).

Mais vous oubliez aussi les attentats palestiniens visant les civils innocents, les massacres de ces mêmes Palestiniens par les Bédouins de Hussein de Jordanie en septembre 1970, par les Syriens et les Maronites au Liban, et les massacres des Palestiniens entre eux, Hamas contre Fatah, Abou Nidal le psychopathe contre Fatah etc...

Mais seul les Juifs, pardon les sionistes (et les Francs Maçons) sont coupables à vos yeux.

L'éternel complot judéo-maçonnique de triste mémoire.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"les massacres de civils de Sabra et Chatila"

C'étaient le maronites, que je cite. Avec la bienveillance d'Israël et de Sharon.

Sharon que je ne cite pas, parce qu'il était un assassin sioniste, et que le sujet de mon post était justement les autres, ceux que vous oubliez, ou cachez sous le tapis.

  • Nouveau
  • 25/10/2017 20:11
  • Par

Quelqu'un, avec plus de mémoire et de culture que moi, peut-il nous rappeler cette étude des années 80 ou 90 : ces fous qui nous gouvernent ? 

Avis à médiapart, faites une étude d'ensemble . Ce président des Us a -t-il déclenché une guerre en Lybie, au sud -sahel ? Depuis 11 ans, cela se passe ici .

Ces fous qui nous gouvernent: comment la psychologie permet de comprendre les hommes politiques

Livre de Pascal De Sutter

Comment la psychologie permet de comprendre les hommes politiques. " Le pouvoir est une drogue qui rend fou quiconque y goûte ", confiait François Mitterrand. A moins qu'il ne faille être fou pour accéder au pouvoir ? ... Google Books

 

Date de publication originale : 2007

Auteur : Pascal De Sutter

Ces fous qui nous gouvernent. Comment la psychologie permet de ...

https://www.scienceshumaines.com/ces-fous-qui-nous-gouvernent-comment-la-psycholo...

15 mai 2007 - Derrière un titre racoleur se cache un ouvrage sérieux. Faut-il être fou pour arriver au pouvoir ou est-ce le pouvoir qui rend fou ? Sans doute ...

  • Nouveau
  • 25/10/2017 21:33
  • Par

"Trump est l'arbre qui cache la forêt. Le vouer aux gémonies ne sert qu'à masquer qu'il est un pur produit US, un WASP dans un système politique complexe US où le pouvoir s'exerce loin des regards citoyens.

Ce qui est fou c'est ce déraillement des occidentaux, des USA, de toute forme de "légalité" commune notamment à l'ONU, d'universalité, pour privilégier des "règles", une justice à sens unique, aux seuls profits US, au mépris de l'intérêt général de la planète.

Ce qui est fou c'est ce dogme du libre échange qui nous amène à peu d'aujourd'hui à un juridisme bicéphale et antagoniste avec la domination de deux courts Washington, Karlshruhe.

Trump est une sorte de Néron-Caligula dans un monde fou, où l'infime minorité richissime entend imposer ses miettes à un écrasante majorité jeune, à qui on dit en substance que les règles sont celles du marché, c'est à dire la loi du plus fort financièrement.

Trump permet de façon commode de disqualifier le vote populaire et démocratique, au profit d'un autre droit divin : celui du marché, placé au dessus des intérêts vitaux de l'espèce humaine, l'animal étant en tragique recul ces derniers temps.

Je ne pense pas qu'il soit fou. Raciste, narcissique, égocentrique oui mais pas fou. Il est plutôt comme un magiciens. Il crée des illusions, il nous fait regarder d'un coté,  pendant que de l'autre il fait avancer ses plans néfastes par décrets. 

Bonjour,,, à tous,,,

A, vous lire,,,

Et, pour vous résumer,,,

TRUMP,,, est "UN BON PSYCHOTIQUE D’EXTRÊME DROITE et FINANCIER",,, qui vous permet d'en cacher un autre: FINANCIER D’EXTRÊME DROITE et MAFIEUX dit: POUTINE §§§ §§§ §§§

CES DEUX FOUS,,, chacun à leur manière/façon,,, N'ONT PLUS RIEN A PROJETER SUR CETTE PLANÈTE DES PEUPLES !!! !!! !!!

LES VÉTOS DE POUTINE et LES MENACES DE DESTRUCTION POPULAIRE MASSIVES DE TRUMP,,, ,,, ,,,

LES METTENT TOUS LES DEUX,,, ,,, ,,, DANS LA MÊME CAPSULE ÉJECTABLE,,, ,,, ,,, DE CE DÉBUT DE XXI  siècle,,, ,,, ,,, POUR LA PAIX DES PEUPLES !!! !!! !!!

ILS,,, s'auto détruirons chacun à leur façon,,, très personnelles,,, ,,, ,,,

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Nouveau
  • 25/10/2017 22:52
  • Par

Bloc-Notes

Le B-52 nucléaire, l’alarme et le désarroi   23/10/2017

 

• Lorsqu’on annonce que quelques B-52 pourraient être réhabilités dans leur capacité des missions nucléaires avec 24/24 heures de disponibilité, quand l’USAF obtient du président l’autorisation de rappeler 1.000 pilotes en service actif, que faut-il penser ? • Implicite alarme accusatrice : on se prépare à la guerre, et même à la guerre nucléaire... • Constat d’un profond désarroi : l’USAF est dans un tel état de décrépitude qu’elle fait ses fonds de tiroir et ne sait plus quoi penser. • Quelle “option” faut-il choisir en fonction de ce qu’il nous reste de vérités éparses ?

 

  • Nouveau
  • 25/10/2017 22:53
  • Par

Ouverture libre

Trump-Strangelove, est-ce possible ?   20/10/2017

 

• Article du 20 octobre 2017. • Il pourrait bien se faire que Donald Trump ait une “doctrine d’emploi de l’arme nucléaire” très personnelle, du type-Folamour un peu très-effrayant. • Contributions : Alastair Cooke avec dde.org.

 

Les bombardiers nucléaires armés tournant autour de la Corée 24/7 c'est MAINTENANT

Ce débile est à l'image de son pays sans aucune culture où presque si ce n'est la culture de la télé réalité et de la mal bouffe......on a les dirigeants que l'on mérite !

Il y a des Étatsuniens très cultivés. Il y a aussi beaucoup de l'extrême inverse, mais les USA c'est grand et pas homogène du tout.

Nous aussi avons les dirigeants que nous méritons, et nous ne méritons pas mieux de toute évidence.

 

Il faut être d'une ignorance crasse, ou d'une phénoménale mauvaise foi, pour affirmer que les USA sont un pays sans aucune culture ou la limiter à la télé-réalité et à la mal bouffe (ou au western et à la violence). Ou alors, il faut être sourd et aveugle, pour passer à côté de tous les courants musicaux, littéraires, architecturaux et autres qui sont nés ou ont été intégrés, renouvelés dans ce pays et en ont été exportés, le pays de Steinbeck, Pollock, Tennessee Williams, Whitman, Baldwin, Melville, Hemingway, Thoreau, Emerson, Gershwin, Barber, Coltrane, Monk, Warhol, Lichtenstein et tant et tant d'autres.

La santé mentale de Trump est peut-être ou certainement inquiétante, mais il est un peu tard pour s'inquiéter, nous Français n'avons pas de leçons a donner, rappelez-vous nos précédents présidents................................

Notre nouveau président est trop frais pour juger, mais il dégage une odeur de mégalomanie inquiétante.

Rendez-vous dans 5 ans , même jour , même heure ....

 Beaucoup d'entre nous seront devenus clochards.

Alors les leçons..................................................................

 

On n'a pas besoin d'être psychologue pour dire que Trump n'est pas normal !Il est le Caligula américain, et dire qu'on va l'assumer pendant plus trois ans encore , à moins que l'imprévisible se produit , on sait jamais tout peut arriver surtout chez l'oncle Sam je ne sais moi !

Mediapart, égal à lui-même : le FN est toujours en première position de critique, tout comme la FI. En revanche, quand il s'agit de plomber des faschistes qui prévoient ou ourdissent des attentats, rien ne sort de cette rédaction à croire que le mot est passé, dans toute les rédactions, qu'elles se pensent libres ou pas. Se taire sur l'extrême droite. Pas le FN, bien sûr, mais l'extrême droite pure. Sérieusement, je me demande si à force de taper sur le FN, Poutine et autres, tout en préservant, Netanyahu, Macron et compagnie, vous ne vous faites pas la voix du pire ? 

  • Nouveau
  • 26/10/2017 07:32
  • Par
Son petit clone est à l'Elysée;-(((
Cette remarque est malplassée ! On ne peut pas comparer Macron avec Trump , autant que je sache Macron ne s'est pas ridiculisé , quant à trump il n'a pas cessé de se ridiculiser depuis qu'il est entré `dans la maison blanche et il continuera jusqu'à ce que le sénat se décide de le démettre !

Hédi Saïdane, vous n'êtes visiblement pas un "fainéant" qui "fout le bordel"...laughingwink

Pas plus que vous !

Ce n'est pas au ridicule de l'un ou de l'autre que je pense mais bien à la politique menée par l'un et l'autre, et dans ce domaine le petit macron est pire que le clown de la maison blanche, car la constitution de la Veme lui laisse les mains totalement libres !

Trump reprend le combat contre l’establishment US par Thierry Meyssan

Trump face à l’establishment

Au cours des trois derniers mois, la crise qui oppose Donald Trump à la classe dirigeante US n’a cessé de se durcir. Trahissant sans difficulté le président issu de ses rangs, le Parti républicain s’est allié avec son adversaire, le Parti démocrate, contre la Maison-Blanche. Les deux formations ont fait adopter par le Congrès, les 27 et 28 juillet, la Loi contrant les adversaires de l’Amérique au moyen de sanctions (Countering America’s Adversaries Through Sanctions Act). Il s’agissait ni plus, ni moins, que de dessaisir le président de ses prérogatives en matière de politique étrangère [1].

Nous n’allons pas ici prendre position dans ce conflit, mais l’analyser pour comprendre les contradictions permanentes entre les paroles et les actes autant que les incohérences de la politique étrangère US.

Barack Obama était soutenu par son administration. Il utilisait donc sa communication pour faire admettre ses décisions par son peuple et par le monde. Ainsi, il a développé l’arsenal nucléaire tout en prétendant qu’il allait le démanteler. Il a mis à feu et à sang le Moyen-Orient élargi tout en annonçant un nouveau départ (reset) avec le monde musulman, etc. Au contraire, Donald Trump tente de reprendre les institutions de son pays à sa classe dirigeante et de les remettre au service de son peuple. Il communique donc en changeant d’avis comme de chemise, en semant le trouble et la confusion. Il occupe ses opposants avec ses gesticulations désordonnées tandis qu’il mène sa politique patiemment hors de leur vue.

Nous l’avons déjà oublié, mais dès son arrivée à la Maison-Blanche, Donald Trump avait manifesté des positions contredisant certains de ses discours électoraux. Il était accusé de s’écarter systématiquement de la politique de son prédécesseur et d’être, dans la pratique, trop favorable à la Corée du Nord, à l’Iran, à la Russie et au Venezuela.

Les commentateurs l’avaient accusé d’être incapable d’utiliser la force et, en définitive, d’être isolationniste par faiblesse ; une interprétation qu’ils abandonnèrent le 7 avril, lors du bombardement de la base de Shayrat (Syrie) avec 59 missiles Tomahawks. Revenant un peu plus tard à la charge, les mêmes commentateurs reprirent leurs accusations de faiblesse, mais cette fois en soulignant son relativisme moral qui l’empêchait de voir la dangerosité des ennemis des États-Unis.

Lors du vote quasi-unanime du Congrès contre lui, le président semblait vaincu. Il se sépara brutalement de son conseiller spécial Steve Bannon et, semblant se réconcilier avec l’establishment, il s’engagea successivement contre la Corée du Nord, le Venezuela, la Russie et l’Iran.

Suite...

http://www.voltairenet.org/article198471.html

merci M; le complotiste . . .

  • Nouveau
  • 26/10/2017 09:01
  • Par

http://www.dailymotion.com/video/xetqyo

 

Il semblerait, que dans l'espèce humaine, il y ait un mécanisme de régulation soit génétique soit social qui conduise inéluctablement à ... une régulation. 

 

Le documentaire "idiocratie" (Planet stupid) est assez éclairant. 

Trump est peut être incontrôlable mais Busch fils à etait pire que Trump il a creer une guerre contre l'Irak pour des soit disant armes de destructions massives qui n'ont jamais existé on en voit le résultat AUJOURDHUI embrasement dans tout le monde arabe création de deach des centaines de milliers de mort sans compter tous les migrants qui arrivent en Europe et du coup la montée des Extremes et tout ça grâce aux fonquons  de Buch.bien plus menteur que Trump 

Mais chez nous on a eu droit à Sarkosy et sa guerre en Libye pour 50 millions d'euros un pays devenu totalement ingouvernable et mis dans le chao àvec des déplacements de réfugiés vers l'Europe avec tous les problèmes que cela engendre aujourd'hui 

alors Trump c'est rien pour l'instant qu'un flûtiste 

Ce bas du front risque en tout cas de se faire descendre... ces bruits couraient fortement à un moment .

  • Nouveau
  • 26/10/2017 23:25
  • Par

Je pense effectivement qu'il a un problème psy mais en tant qu'enseignante je crois surtout qu'il a le niveau intellectuel d'un enfant de cours moyen élémentaire.;qu'il  est incapable d'anticiper  les conséquences de ses actes. c'est un terrible danger pour l'équilibre mondial.

 

Trump incarne le côté diabolique du peuple américain, comme McRon celui du peuple français. C'est donc la psychanalyse des peuples qu'il faut tenter, comme Mélenchon le courageux.

PLOUF,,, Plouf,, et,,, re plouf,,,

C'est la dialectique de MELENCHON !!!

Sa,,, psychanalyse,,, ne l'aide pas,,, ni n'aide le peuple !!! !!! !!!

A,,, chaque fois qu'il parle,,, un robot hologramme se met en marche,,, répétitive §§§ §§§ §§§

C'est lassant,,, à la fin .

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
J’ai depublie mon commentaire, parce qu’un petit malin est venu le transformer et le couper en partie. Mediapart votre site est sous surveillance et manipulation!

Ce serait excellent de le reconnaître malade mental ...

Du coup, l'arnaque qui consiste à continuer de faire croire que l'élection serait le moins pire des système dit "démocratique", tomberait lui aussi à la flotte..; Enfin, le fait qu'il fut élu, comme la dynastie Bush avant lui, y met déjà un bon coup dans la tronche à ce mythe..

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale