Désaccords sur la composition du nouveau gouvernement irakien

Par
Adel Abdoul Mahdi, intronisé mercredi comme Premier ministre irakien, n'a pas constituer qu'un gouvernement partiel, faute pour le moment d'un accord avec le Parlement concernant plusieurs portefeuilles clés comme l'Intérieur ou la Défense.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BAGDAD (Reuters) - Adel Abdoul Mahdi, intronisé mercredi comme Premier ministre irakien, n'a pas constituer qu'un gouvernement partiel, faute pour le moment d'un accord avec le Parlement concernant plusieurs portefeuilles clés comme l'Intérieur ou la Défense.