Au Maroc, le nombre de prisonniers politiques explose

Par Ilhem Rachidi

Khadija Ryadi, l'ancienne présidente de l'AMDH, vient de recevoir le prix des Nations unies pour la cause des droits de l’homme 2013, qu’elle a dédié à tous les prisonniers politiques et d’opinion. Un pied de nez au pouvoir qui nie l'existence de tels prisonniers. Contre toute évidence. Rabat, Maroc, correspondance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rabat, Maroc, correspondance.