Werner Kogler, l’architecte inattendu de la victoire des Verts autrichiens

Par Vianey Lorin

L’entrée des Verts autrichiens au gouvernement fédéral pour la première fois de leur histoire, début janvier, au côté des conservateurs, est due en grande partie à Werner Kogler.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vienne (Autriche), correspondance.– D’ordinaire, Werner Kogler préfère la veste en cuir au traditionnel costume. Mais pour son investiture au poste de vice-chancelier, le chef des Verts (Die Grünen) s’est plié à l’étiquette. À un détail près : il s’est présenté devant le président de la République sans cravate. La réaction outragée des experts a été immédiate, relayée dans les colonnes des journaux. Si la controverse prête à sourire, elle n’est pas tout à fait anodine, car le style de Werner Kogler est l’une des raisons de sa popularité chez les électeurs écologistes.