Marco Revelli: «L'Italie n'a plus rien de démocratique»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marco Revelli, fils de l’écrivain et partisan Nuto Revelli et professeur de science politique à l’Université du Piémont oriental « Amedeo Avogadro », revient sur la fusion, entérinée dimanche 22 mars 2009, du parti Alliance nationale avec le parti conservateur de Silvio Berlusconi, et de ses conséquences délétères sur un système institutionnel en pleine déliquescence.