Vu des médias arabes: avalanche de maladresses bien ciblées

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MALADRESSES BIEN CIBLEES. « Le monde entier s'apprêtait à contempler à la télévision des massacres commis par le colonel Kadhafi, heureusement, le président (Sarkozy) a pris la tête de la croisade pour mobiliser le conseil de sécurité des Nations unies et puis la Ligue arabe et l'Union africaine. » Croisade ? Ce n'est qu'une maladresse de langage nous (r)assure Alain Juppé, ministre des affaires étrangères volant à la rescousse de son collègue de l'intérieur. Il n'empêche que ce 21 mars, Claude Guéant n'est pas le seul à utiliser le terme de« croisade » pour évoquer les frappes contre les objectifs militaires de Kadhafi.