Le Drian ment (de nouveau) et veut se débarrasser du moratoire allemand

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 13 février 2019, devant la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, le ministre Jean-Yves Le Drian répondait ainsi à la question d’un député sur les ventes d’armes françaises à l’Arabie saoudite susceptibles d’être utilisées dans la guerre au Yémen : « L’action de l’Arabie saoudite s’effectue essentiellement par voie aérienne et nous ne fournissons rien à l’armée de l’air saoudienne. Il vaut mieux que les choses soient dites une fois pour toutes afin d’éviter de revenir à chaque fois sur ce sujet. »