Le Mali est au centre d’une polémique entre l’Agence française de développement et des chercheurs-universitaires

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Censure », dénoncent les uns, « fonctionnement ordinaire du système », commentent les autres. Depuis le 22 mars, une controverse fait réagir au sein du petit monde de la recherche française en sciences sociales, spécialisée sur l’Afrique. Elle a pour origine la démission de Marc-Antoine Pérouse de Montclos, chercheur à l’Institut de recherches et du développement (IRD), de ses fonctions de rédacteur en chef d’Afrique contemporaine.