Corée du Nord: les gesticulations de Trump inquiètent la Chine

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Séoul (Corée du Sud), de notre correspondant.-  À Séoul, la vie est aussi trépidante que d’habitude : restaurant et magasins bondés, avenues embouteillées, vie nocturne qui bat son plein… Le principal sujet de conversation, c’est la campagne présidentielle (sud-coréenne !) en cours. L’arrivée imminente d’un porte-avions et de destroyers américains, l’appel à la retenue lundi du président chinois, les larges exercices d’artillerie organisés mardi par la Corée du Nord, les rumeurs (fausses) d’évacuation des ressortissants japonais : tous ces bruits de bottes ne semblent guère affecter les Sud-Coréens.