Dix travailleurs humanitaires portés disparus au Soudan du Sud

Par
Dix travailleurs humanitaires, tous sud-soudanais, sont portés disparus au Soudan du Sud, a annoncé jeudi Alain Noudehou, coordinateur des opérations humanitaires des Nations unies dans ce pays.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

JUBA (Reuters) - Dix travailleurs humanitaires, tous sud-soudanais, sont portés disparus au Soudan du Sud, a annoncé jeudi Alain Noudehou, coordinateur des opérations humanitaires des Nations unies dans ce pays.

On est sans nouvelles d'eux depuis mercredi matin, alors qu'ils se dirigeaient en convoi vers la ville de Tore, en provenance de Yei, dans l'Etat d'Equatoria-Central.

"Nous sommes très inquiets (...) et nous cherchons à avoir des renseignements sur le sort de ces travailleurs humanitaires", a déclaré Alain Noudehou.

Lam Paul Gabriel, porte-parole adjoint du groupe rebelle SPLA-IO qui contrôle en partie le secteur, a dit avoir été informé de la disparition des dix travailleurs humanitaires et avoir ordonné une enquête.

Depuis 2013, un conflit oppose au Soudan du Sud les partisans du président Salva Kiir à ceux de son ancien vice-président Riek Machar. Les affrontements ont fait des dizaines de milliers de morts, dont près de cent travailleurs humanitaires.

Deux des personnes disparues travaillent pour l'Unicef, une pour le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'Onu (OCHA), une pour l'Organisation de développement du Soudan du Sud, deux pour le groupe ACROSS, trois pour Plan International et une pour Action Africa Help.

Cette semaine, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé son retrait de la ville de Leer, où un de ses postes a essuyé des tirs. Le personnel a été évacué vers Juba, la capitale.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale