Arrestation de 210 militaires en Turquie

Par
Le parquet d'Istanbul a ordonné la mise en détention de 210 militaires turcs soupçonnés d'entretenir des liens avec le prédicateur en exil Fethullah Gülen que le président Recep Tayyip Erdogan accuse d'être l'instigateur du coup d'Etat manqué de juillet 2016.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

ISTANBUL (Reuters) - Le parquet d'Istanbul a ordonné la mise en détention de 210 militaires turcs soupçonnés d'entretenir des liens avec le prédicateur en exil Fethullah Gülen que le président Recep Tayyip Erdogan accuse d'être l'instigateur du coup d'Etat manqué de juillet 2016.

Ces militaires font partie des armées de l'air et de terre ainsi que de la marine, de la gendarmerie et des gardes-côtes. Cinq sont colonels, sept lieutenants-colonels, 14 commandants et 33 capitaines, a précisé le parquet.

Au total, plus de 77.000 ont été emprisonnées dans l'attente d'un procès depuis le putsch manqué tandis que 150.000 fonctionnaires et militaires sont été soit suspendus, soit licenciés dans le cadre de la répression menée par les autorités turques.

Le bureau du procureur a précisé que le nombre de partisans de Gülen était plus important que celui des participants au coup d'Etat et qu'ils continuaient à faire peser une menace sur l'ordre constitutionnel.

Le président Erdogan soutient que les partisans de Gülen ont constitué un réseau qui a investi l'appareil militaire ainsi que l'institution judiciaire et les administrations.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale