Lagarde : le contenu intégral de la demande du procureur Nadal

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quoi qu'elle en dise, Christine Lagarde risque bel et bien d'être poursuivie par la Cour de justice de la République (CJR) en raison du rôle qu'elle a joué dans l'affaire Tapie. La ministre de l'économie, aujourd'hui pressentie pour succéder à DSK au FMI, est en effet visée par une « demande d'avis » solide et documentée que le procureur général près la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal, a adressée le 10 mai à la commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR, seule habilitée à poursuivre et à juger des ministres pour des infractions commises dans l'exercice de leurs fonctions).