Entre Israël et l’UE, les différends n’empêchent pas le business

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérusalem, de notre correspondante.–  La saillie est virulente. « Laissez-les aller mille fois en enfer. » Voilà ce qu’a déclaré le ministre de l’énergie, Yuval Steinitz, à propos de l’Union européenne, mercredi 23 mai, à l’antenne d’une radio locale israélienne. La veille, l’UE avait demandé au gouvernement Netanyahou de mener « une enquête rapide » sur les violences présumées de la police israélienne lors d’une manifestation organisée en solidarité avec Gaza quelques jours plus tôt à Haïfa, dans le nord d’Israël.