Au moins 39 morts à Sousse, l'attentat le plus meurtrier en Tunisie

Par

Le pays était en état d'alerte depuis l'attaque du musée du Bardo, en mars à Tunis. L'État islamique a revendiqué le massacre dans la nuit de vendredi à samedi. « Il y a un déni total de la réalité, et nous le payons très cher », affirme le journaliste tunisien Haythem El Mekki.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au moins 39 personnes, incluant des touristes étrangers de six nationalités, dont des citoyens belges, britanniques et allemands, ont été tuées vendredi 26 juin dans une attaque contre deux hôtels à Sousse, en Tunisie, selon un bilan diffusé par le ministère de la santé tunisien, qui fait également état de 36 blessés. Au moins 5 Britanniques figurent parmi les victimes, a annoncé le ministre britannique des affaires étrangères. Il s'agit du bilan le plus lourd pour un attentat commis en Tunisie. Le président de la République française a indiqué qu'il ne pouvait pas pour l'instant « confirmer la présence de Français » parmi les victimes. L'assaillant, un étudiant tunisien âgé de 20 ans, a été abattu par les forces de l'ordre. La police tunisienne a par ailleurs procédé à deux arrestations.