Espagne: pour comprendre le scandale qui menace Rajoy

Par et Yolanda González

Manifestation à Madrid, pétitions demandant sa démission : le chef du gouvernement espagnol doit s'expliquer jeudi devant les députés sur… la situation du pays. Mais c'est sur son rôle dans le scandale Bárcenas qu'il est attendu : l’ex-trésorier du Parti populaire, aujourd'hui incarcéré, a raconté les circuits d’argent sale et impliqué Rajoy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voici l’affaire Bárcenas racontée par Mariano Rajoy : il a déjà « largement et publiquement » expliqué, le 2 février, la position du Parti populaire (PP, droite, au pouvoir) et, trois semaines plus tard, l’a de nouveau « longuement » évoquée avec tous les groupes parlementaires durant le débat sur l’état de la nation. Et il confirme toutes ses déclarations faites voilà cinq mois. C’est ce que le président du gouvernement espagnol a dit lundi 15 juillet, au moment où Luis Bárcenas avouait toute une série de délits devant l’Audience nationale, l’une des plus hautes juridictions du pays.