Démissions en cascade à la tête de l'appareil de sécurité afghan

Par
L'un des plus influents membres de l'entourage du président afghan Ashraf Ghani, le conseiller à la sécurité nationale Hanif Atmar, a démissionné samedi, une décision qui pourrait s'expliquer par sa volonté de briguer la présidence en 2019 et par des dissensions sur les négociations avec les taliban.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

KABOUL (Reuters) - L'un des plus influents membres de l'entourage du président afghan Ashraf Ghani, le conseiller à la sécurité nationale Hanif Atmar, a démissionné samedi, une décision qui pourrait s'expliquer par sa volonté de briguer la présidence en 2019 et par des dissensions sur les négociations avec les taliban.